La grotte de Fuilla, un site très fréquenté… par les chauves-souris et les Hommes
La grotte de Fuilla est un gîte d’hibernation pour une importante colonie mixte de Rhinolophe euryale et Grand rhinolophe (environ 2000 individus) et un gîte de transit pour des colonies de Minioptère de Schreibers et de Grand rhinolophe. Toutes ces espèces étant inscrites à l’Annexe II de la Directive Habitats, ce gîte à fort enjeu chiroptérologique a été intégré dans le site Natura 2000 « Chiroptères des Pyrénées-Orientales ».
La grotte de Fuilla est également un site très prisé par les spéléologues locaux et internationaux. Elle fait partie intégrante du réseau Fuilla-Canalettes, réseau réputé du monde souterrain. Jusqu’à récemment, la grotte était également un site de géocaching, activité ludique de recherche de « caches » (boîte à trésors) dans des lieux insolites. Un suivi de la fréquentation humaine réalisé depuis 2009 a permis de mettre en évidence une importante fréquentation humaine du site.

La concertation, les travaux, le calendrier de fréquentation
Dans le cadre de sa mission d’animation Natura 2000, le Département a réalisé une large concertation avec tous les acteurs locaux et tout particulièrement l’ensemble des spéléologues (clubs et professionnels), pour déterminer ensemble comment concilier protection des chauves-souris et fréquentation humaine du site.
Le pari n’était gagné, mais après de nombreuses discussions et une étude de faisabilité, les travaux de mise en protection ont été réalisés en 2013 et des panneaux d’information ont été installés. Une Convention de gestion du site a également été élaborée avec les usagers. Elle fixe le calendrier de fréquentation de la grotte compatible avec la préservation des chauves-souris (fermeture stricte en période d’hibernation).

Des résultats concluants !
Depuis, la fréquentation humaine de la grotte a considérablement diminué et dès 2016, plus aucun passage n’a été comptabilisé en hiver dans la grotte. En parallèle la colonie d’hibernation continue d’augmenter atteignant plus de 2700 individus lors du dernier comptage hivernal. Ces résultats confirment l’importance de protéger les sites à fort enjeux chiroptérologiques.

1er juin, la grotte à nouveau accessible
Conformément à la convention de gestion signée par les partenaires, la fréquentation humaine est à nouveau autorisée à partir du 1er juin et ce jusqu’au 30 septembre. Toutefois, afin de maintenir une protection minimale même en été, le site n’est accessible qu’aux acteurs locaux disposant du code d’accès et aux particuliers qui en font la demande (un nouveau code d’accès est attribué chaque année).
Aussi, si vous souhaitez visiter la grotte de Fuilla tout en respectant ce milieu souterrain, programmez votre visite cet été et contactez soit la Réserve naturelle de Nyer (animateur du site Natura 2000), soit un club de spéléologie ou un spéléologue professionnel du département, pour disposer du code d’accès.

Bonnes explorations !