UNE NATURE RICHE

La biodiversité des Pyrénées Orientales


Les espaces montagnards, le littoral sableux et rocheux, la plaine du Roussillon tout autant que les piémonts des Pyrénées Orientales, recèlent de véritables trésors de biodiversité.
Uniques à l'échelle de la Région, ces milieux naturels abritent en effet des espèces emblématiques comme le Grand-Tétras, la Ligulaire de Sibérie ou encore le surprenant Desman des Pyrénées.
Cette richesse du patrimoine naturel des Pyrénées-Orientales est reconnue depuis de nombreuses années et fait ainsi l'objet d'une protection vigilante : nombreux sont les espaces naturels bénéficiant d'un statut de protection, permettant de concilier à la fois préservation de la biodiversité et maintien des activités humaines.

Portrait des Pyrénées-Orientales


Le département des Pyrénées-Orientales, d’une superficie de 4 133 km² et ses 226 communes, présente une grande diversité de paysages avec un concentré de la géographie régionale :

  • Le littoral sableux avec ses deux lagunes côtières : les étangs de Salses et de Canet et leurs zones humides associées
  • La plaine du Roussillon fortement marquée par l’agriculture où se concentrent la majorité de la population ainsi que les infrastructures
  • Les contreforts, intermédiaires entre la plaine et les reliefs montagnards, formés d’un ensemble hétérogène de collines, vallées, plaines et petits plateaux : les Corbières et le Fenouillèdes, les Aspres, et les Albères dans le prolongement des Pyrénées formant la côte Vermeille
  • Les paysages montagnards des Pyrénées occupant près de la moitié du département avec ses cinq principaux massifs dépassant les 2 000 mètres d’altitude : Massif du Carlit, du Campcardos, du Madres, du Puigmal et du Canigou.
Cap_Bear__150628_sentier_cotier_30

Le Littoral

Le littoral représente une zone à enjeu majeur. Les nombreuses zones humides et lagunes qui se succèdent le long du trait de côte abritent une faune et une flore remarquables, et constituent un axe de migration stratégique pour l’avifaune.

plaine_du_roussillon_depuis_le_neoulous_neolos_1

La plaine du Roussillon

Fortement marqué par les anciens aménagements de canaux, cet espace à forte dominante agricole et urbaine, reste un lieu intéressant pour l’expression de la biodiversité.
Les oiseaux trouvent dans les mosaïques paysagères associées aux vignes un
milieu de vie intéressant. Les mares temporaires, les Prades et les pelouses steppiques relictuelles sont trois hauts lieux de la plaine du Roussillon extrêmement favorables à la biodiversité.

fenouillèdes_paysage_vers_st_paul

Les Piémonts

Autrefois aménagés en terrasses et parcourus par de nombreux bergers conduisant leurs troupeaux, les piémonts  - Corbières-Fenouillèdes, Albères-Vallespir et Aspres - abritent une flore caractéristique des milieux ouverts et secs de moyenne altitude. Si les orchidées sont emblématiques de cette flore, de nombreuses autres espèces patrimoniales existent. Comme une avifaune particulière composée, entre autre, des fauvettes méditerranéennes, des reptiles qui bénéficient d’habitats de choix dans cette succession de zones baignées de soleil.

cerdagne

La Montagne

La montagne des Pyrénées-Orientales est avant tout marquée par son fort taux d’endémisme, avec des espèces phares comme le Desman ou l’Euprocte. Véritable cœur de biodiversité, son rôle majeur de corridor biologique est reconnu. Dans ces magnifiques paysages de haute altitude se sont également réfugiées des espèces comme le Grand-Tétras, symbole des forêts vivantes.